Fondation Foch : un peu d’histoire


Fondée en 1929 à l’initiative de Bernard Flursheim, en charge de la répartition des aides américaines pour l’Europe, et de Justin Godart ministre de la Santé de l’époque, la Fondation Foch permet la construction de l’hôpital Foch en 1937. La fondation, créée dans le but de collecter des fonds, est animée par l’amitié de diverses personnalités franco-américaines dont les mécènes Consuelo Balsan et la Princesse Winaretta de Polignac. Elles se chargent pendant plusieurs années et avec succès de récolter les dons et les legs nécessaires au financement de la construction de l’établissement hospitalier.

Les débuts

Dès les premières années, l’hôpital Foch correspond aux vœux prononcés par les initiateurs de la Fondation, à savoir créer un établissement de santé répondant aux besoins des populations de l’ouest parisien en y incluant notamment les foyers aux revenus modestes. De 1937 à aujourd’hui, la Fondation Foch a toujours été propriétaire des murs de l’hôpital. Pendant la seconde guerre mondiale, l’établissement est réquisitionné et géré par l’armée allemande puis par l’Assistance publique. À partir de 1949, c’est la caisse de prévoyance de la SNCF qui en a la gestion. Et pour finir, en 1996, la gestion est confiée à « l’Association hôpital Foch », association à but non lucratif qui a aussi à sa charge l’école d’infirmières et de sages-femmes de Suresnes et le pôle recherche et formation de l’hôpital.

Champ d’action

Depuis 1996, la Fondation Foch récolte des fonds en vue de financer des projets autour de la technologie, de la recherche, de l’innovation médicale et hospitalière. Concernant les équipements, ses collectes ont permis de doter l’hôpital Foch d’un robot anesthésiste en 2008 et d’un scanner haute définition, Cone Beam, en 2012. Le centre de recherche, dont l’activité est financée par la Fondation Foch, travaille notamment sur un programme pilote de réhabilitation des greffons pulmonaires afin d’améliorer la transplantation. Le soutien financier s’applique aussi à l’oncologie en soutenant les équipes à travers le programme ANDROCAN dédié au cancer de la prostate, la cancérologie représentant 40% de l’activité de l’établissement. Le service d’urologie de l’hôpital Foch a par ailleurs une excellente réputation sur le plan national, son équipe se positionnant notamment sur les cancers de la vessie et de la prostate. La Fondation Foch organise et finance des colloques et des conférences. Elle permet également de développer certains services comme celui de la procréation médicalement assistée (PMA) au sein duquel intervient entre autres le Professeur René Frydman. Elle collabore aussi au financement qui a permis, en 2015, l’ouverture d’un nouveau centre de PMA au sein de l’hôpital Foch.

L’hôpital Foch

ESPIC, Établissement à but non lucratif de service public, l’hôpital Foch est un des plus grands établissements privés d’Ile-de-France. Spécialisé notamment dans les pathologies pulmonaires, respiratoires, rénales, urologiques et en neurosciences, il dépend en grande partie des financements récoltés par la Fondation Foch, reconnue d’utilité publique depuis 1929 et habilitée à recevoir des dons et des legs permettant de développer son centre de recherche, d’améliorer l’accueil, de rénover les lieux et d’investir dans les équipements hospitaliers. Ceci dans le plus grand respect des souhaits de Bernard Flursheim et Justin Godart, à l’origine de la Fondation.